04 90 99 08 08 Contactez nous

A vos côtés | Dispositif Inondaction – Être prêt face au risque d’inondation, une nécessité. Témoignage de l’entreprise Rodaje Sud

« Peu d’entreprises connaissent le risque auquel elles sont exposées » C’est le constat dressé par Jean-Pierre Bussière, dirigeant de Rodaje Sud, entreprise victime de la montée des eaux du Rhône en 2003. Membre élu de la CCI du Pays d’Arles, ce chef d’entreprise est aujourd’hui le meilleur ambassadeur du dispositif gratuit InondAction. Témoignage.

En 2003, votre entreprise a subi une inondation. Comment l’avez-vous vécu ?

Une équipe travaillait à partir de 5h du matin dans l’entrepôt. Ils ont tout de suite constaté que l’eau du Rhône montait anormalement, envahissant totalement la Plaine des Ségonnaux. L’eau n’avait pas encore envahie l’entreprise car elle est légèrement surélevée. Alerté, j’ai constaté sur place que l’eau montait très rapidement puisqu’à 7h nous étions inondés de 25cm dans l’atelier.

Qu’avez-vous mis en place ?

Avec les équipes nous avons mis à l’abri tous les outils manuels, outillages portables (postes à souder), ordinateurs et nous avons surélevé en urgence les archives pour les mettre hors d’eau. Malheureusement, les machines et les postes électriques n’ont pas pu être sauvés puisqu’il était difficile de les déplacer. Avec le recul, notre activité nocturne nous a permis de mobiliser des moyens humains pour préparer l’entreprise à l’inondation, et ça c’est une chance. J’ai ensuite fait évacuer l’entreprise car la situation devenait dangereuse.

Quels ont été les dégâts occasionnés sur votre entreprise ?

En 2003, l’entreprise Rodaje Sud a été à l’arrêt 3 semaines suite aux inondations.

Nous avons eu un arrêt complet de notre activité durant 3 semaines. En effet, l’eau a stagné dans les locaux durant près de 3 jours laissant plus de 5 cm de boue à évacuer. Le nettoyage et le séchage ont mis environ 10 jours. La vente de nos produits a pu être réalisée grâce aux stocks importants que nous possédions et qui ne craignaient pas l’eau.

Pour mon entreprise, la perte totale s’élève à 240 000 euros dont 50 000 euros sont dus à la perte d’activité. C’est considérable !

Dans notre malheur, finalement nous avons eu un niveau d’eau acceptable et elle est repartie très vite contrairement à d’autres quartiers d’Arles, tel que Trebon où l’eau est restée plus d’un mois ! A cet endroit par exemple, les pertes pour les entreprises sont alors bien plus importantes.

Etiez-vous informé du risque inondation ?

Avant l’inondation, je ne savais pas que mon entreprise était située en zone inondable et que je pouvais avoir 50 cm d’eau pendant 72h ! Cela a surpris tout le monde ! En conséquence, nous n’étions pas préparés à faire face à une telle inondation. Depuis ce jour, nous avons décidé de surélever des armoires électriques dans l’atelier au-dessus des plus hautes eaux probables. Nos produits stockés ne sont pas sensibles à l’eau, nous les avons donc laissées en l’état.

Le dispositif INONDACTION vise à aider les chefs d’entreprises installées en zones inondables à mieux se préparer au RI en diagnostiquant gratuitement l’entreprise et en préconisant des mesures structurelles et organisationnelles. Qu’en pensez-vous ?

Peu d’entreprises connaissent véritablement le risque auquel elles sont exposées. Cette démarche doit pouvoir apporter une information précise et une connaissance pour les chefs d’entreprises sur le risque réel d’inondation. Par ailleurs, je pense qu’il est essentiel que les entreprises soient aidées pour trouver des solutions simples afin de minimiser le coût de l’inondation de demain. Le projet de Reduction de la Vulnérabilité aux Inondations des Territoires Rhodaniens, INONDACTION (ex-REVITER) va dans ce sens et c’est une très bonne chose puisque 5000 entreprises sont potentiellement inondables sur le territoire. J’invite tout chef d’entreprise à se saisir de cette opportunité en contactant la CCI du Pays d’Arles pour réaliser un diagnostic complet et gratuit de son entreprise.