fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Pratique | La « Garantie de prêt France Num » pour vous accompagner dans vos projets de numérisation

La « Garantie de prêt France Num » a vocation à faciliter l’accès au crédit bancaire aux TPE et PME, tous secteurs d’activité confondus, qui souhaitent engager un projet de numérisation de leur activité. Ce nouvel outil est le fruit d’un accord conclu entre le Fonds européen d’investissement, la DGE et Bpifrance.

Elle permet de couvrir à 80 % l’exposition au risque des banques commerciales partenaires qui financent les TPE / PME dans leurs investissements matériels et immatériels (jusqu’à 50 000 euros). En bénéficiant de la garantie de Bpifrance, les banques réduisent leur exposition au risque (en conservant 20% uniquement d’exposition en risque). Ainsi, elles se trouvent en capacité de financer davantage d’entreprises.

Conditions d’attribution

  • Toutes les entreprises de moins de 50 salariés sont éligibles, quel que soit leur secteur d’activité, sous réserve qu’elles aient une existence légale et fiscale en France depuis au moins 3 ans.
  • Les prêts consentis dans ce cadre ont une durée de d’amortissement comprise entre 2 et 5 ans dont un différé d’amortissement d’un an.
  • Le montant maximal du prêt est fixé à 50 000 euros avec un taux de garantie de 80%

Modalités

  • Le coût de la garantie est de 0,70% du montant du prêt. Par exemple, pour un prêt de 10 000 euros, le coût de la garantie est de 70 euros.
  • Une TPE ou une PME peut signer un prêt qui bénéficie de la garantie de prêt France Num jusqu’au 30 juin 2022.

Liste des opérations éligibles

Sont éligibles les projets de transformation numérique qui permettent d’améliorer significativement au moins l’un des domaines suivants :

  • processus internes ;
  • gestion de la chaîne logistique (ex : achat d’un logiciel) ;
  • innovations des produits ou des services ;
  • relation client (ex : présence en ligne) ;
  • développement commercial (ex : conception ou développement d’un site internet, vente en ligne) ;
  • modèles d’affaires innovants ;
  • sécurité (ex : mise en place d’un dispositif de cybersécurité et de sécurisation des données) ;
  • compétences et formations numériques.