fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Projet| Contournement autoroutier d’Arles : les partisans se font entendre 

Le projet de contournement d’Arles ne suscite pas que des polémiques. Un collectif s’engage en sa faveur, arguant que son tracé, issu de 25 ans de concertations, revitalisera Arles.  

Le Collectif Arles 2028, créé au printemps 2021 et animé par Odile Crombé et Roland Pastor, représente plusieurs milliers d’habitants, à travers les Comités d’Intérêt de Quartier et de Villages arlésiens, des associations comme les Amis du Vieil Arles… Et tous veulent que leurs arguments soient écoutés et enrichissent les réflexions menées sur le contournement d’Arles et le devenir de la RN113. A leurs yeux, l’infrastructure sera « un formidable atout de reconquête de la ville » en réduisant le nombre de véhicules dans la traversée d’Arles, le bruit, la pollution, en améliorant la sécurité routière (20% des accidents seraient mortels sur la route existante) et en ouvrant la porte à de nouveaux aménagements urbains ou économiques, grâce au déploiement de modes doux de déplacements ou à la réalisation de nouveaux espaces verts. L’engorgement récurrent des voies actuelles et du centre-ville porte atteinte, selon le Collectif, au patrimoine archéologique et historique ainsi qu’à l’environnement de la cité antique, au risque de fragiliser son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. Le contournement autoroutier n’accroîtrait pas le trafic, mais le déplacerait, en apportant une solution qui revaloriserait le cadre de vie arlésien et préserverait la santé de sa population. Le tracé se situe hors des zones naturelles protégées (Parcs naturels régionaux de Camargue et des Alpilles, réserve des Coussouls de Crau…), rappellent-ils, avant d’insister, en rêvant d’une ville plus apaisée et attractive : « Nous sommes tous défenseurs de notre environnement. Souhaiter le progrès pour Arles n’est en aucune manière incompatible avec les enjeux planétaires de lutte contre le réchauffement climatique et pour le maintien de la biodiversité ». Le Collectif revendique la requalification de la RN113 en boulevard urbain pour des usages strictement locaux afin que les habitants puissent durablement se la réapproprier. Saluant l’implication active de la CCI dans le dossier et invitant toutes les entreprises à exprimer individuellement et collectivement leurs attentes sur l’urgence de cet axe pour le développement du territoire, Odile Crombé et Roland Pastor espèrent que la chambre s’emploiera à ce que « le dossier aujourd’hui bien relancé ne subisse plus de retard ».