fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Accompagnement | La Cheville Provençale met l’emploi à son goût 

Spécialisée dans la préparation et la livraison de viandes d’éleveurs et coopératives agricoles, la PME a étoffé ses équipes. La CCI l’a éclairée sur les aides disponibles.  

 

Implantée dans la zone des Iscles à Châteaurenard, la Cheville Provençale approvisionne en viandes les boucheries traditionnelles, restaurants et collectivités locales avec la garantie d’une traçabilité absolue. Elle acquiert le bétail auprès d’éleveurs et de coopératives agricoles, principalement dans la région et celles limitrophes, et les découpe dans son atelier de 500 m2. L’entreprise emploie une quinzaine de personnes, une équipe qu’elle prévoit d’étoffer d’ici à 2022.

Pour y parvenir, elle a bénéficié de deux dispositifs, grâce aux conseils de la CCI qui l’a aidée à monter les dossiers. Le premier, Ardan, lui a permis d’accueillir et former un stagiaire en 2020 pour mieux structurer sa capacité à répondre aux appels d’offres. Un objectif perturbé par la crise sanitaire. Le second s’inscrit dans le cadre du fonds de revitalisation Carrefour Proximité France qui prévoit une subvention pour chaque création d’emploi réalisée. « Nous avions affiché l’ambition d’embaucher cinq à six personnes d’ici à 2022, surtout dans notre atelier. Nous en avons déjà recruté trois » précise François Roux, le président, convaincu que la réouverture des restaurants ou des réfectoires permettra à la société de respecter son engagement avec le redémarrage de la demande. « Nous avons diversifié ces derniers mois notre offre et nos marchés, notamment sur de la découpe portionnée. C’est plus de travail pour nos bouchers mais nous avons pu ainsi maintenir notre activité et nous ouvrir de nouvelles perspectives ». 

Le dirigeant estime que les Français se montrent plus attentifs à la qualité et la provenance de ce qu’ils mangent, que les circuits courts les rassurent, et que ces tendances vont porter la PME à l’avenir. « Soucieux de promouvoir l’excellence de la viande française régionale, le respect des animaux et des agriculteurs qui les élèvent, nous proposons des produits traditionnels, biologiques, d’appellation d’origine protégée (AOP), « label rouge »… Les porcs viennent des Alpes, les agneaux de Sisteron et de la Crau, les taureaux de Camargue, les bovins des Alpes et Auvergne-Rhône Alpes… S’ils mangent désormais moins de viande, les consommateurs préfèrent acheter de la bonne. Nous répondons à cette attente ».