fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Commerce| Interview de Patricia Giraud, créatrice et présidente de la société Damande à Arles 

« J’ai travaillé durant 34 ans comme gestionnaire de stock pour Casino. Mal dans mon poste, j’aspirais à en partir. J’ai donc négocié une rupture conventionnelle en 2016 et me suis retrouvée à Pôle Emploi à 53 ans. Comprenant que je ne retrouverai pas facilement du travail, j’ai rapidement entrevu la nécessité de créer ma propre activité. Mon premier contact fut avec Initiative Pays d’Arles et j’imaginais alors créer une boutique de vêtements, mais mon absence de réseau m’en a dissuadée. 

En juin 2018, le stage de confiance en soi via un coach financé par Pôle Emploi, a été très bénéfique et m’a fait comprendre l’importance du réseau. Mon conjoint étant, depuis 25 ans, VRP multicartes dans la confiserie, j’ai commencé à m’orienter vers ce secteur d’activité. Malgré une Matinale des Créateurs qui m’a fait comprendre à quel point la tâche était ardue, j’ai persisté dans mon projet et suivi « 5 jours pour entreprendre ».  Et j’ai eu raison ! 

L’horizon s’est rapidement éclairci car immédiatement, la CCI a cru en mon projet et nous avons eu un très bon feeling avec l’équipe. A cette époque, on parlait beaucoup de redynamiser la filière de l’amande et j’ai donc tout axé autour de l’amande et du calisson. L’étude de marché proposée par la CCI m’a également confortée dans mon projet en me prouvant que personne ne faisait ce que j’avais décidé d’entreprendre et que la prise de risque en valait la chandelle. 

J’ai créé Damande et j’ai eu la chance de trouver un commerce très bien placé, dans la rue de l’hôtel de Ville.
Aujourd’hui, cela fait 18 mois que la société est créée et cela fait 18 mois que je me remets en question.  Je me dois d’être très à l’écoute de la demande et je crois que c’est ce qui fait ma force. J’ai donc ajouté de nombreux produits tels que les thés, chocolats… à mon offre et j’apporte généralement dans les 15 jours ce qu’on peut me demander. Je suis ainsi parvenue à fidéliser une clientèle qui vient expressément pour certains types de produits, notamment sur des marques emblématiques Lilamand, Petit Duc… qui « parlent » aux touristes comme aux locaux. 

Aujourd’hui, je travaille deux fois plus mais je ne regrette nullement mon choix ».