fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Formation | Brassart et MOPA font destin commun 

L’école d’animation 3D a rejoint le giron du groupe national Brassart. Une garantie pour le respect de sa vocation, sa pérennité, dans une double vision locale et internationale.  

Depuis février 2020, Brassart a intégré MoPA (Motion in Picture Arles), déterminé à conforter sa réputation de « grand pôle de création graphique et d’animation 3D ». Ce groupe, riche d’une histoire de plus de 70 ans, implanté dans 14 régions et formant 2 400 étudiants par an, est une référence dans la formation supérieure aux métiers du design et des arts graphiques, de l’audiovisuel, des jeux vidéo, de l’illustration et la bande dessinée… « Nous avons saisi l’opportunité de reprendre MoPA d’une part, en raison de sa réputation, de son haut niveau et de sa spécialisation dans l’animation 3D, d’autre part, pour la compatibilité et la complémentarité de ses programmes avec ceux de nos autres écoles. La transition avec la CCI s’est bien déroulée, notre relation reste étroite puisque nous réfléchissons ensemble aux collaborations à développer » explique Yves Marmiesse, directeur général de Brassart et de MoPA qui compte cette année 217 élèves. Dès la rentrée 2020/2021, il s’est employé à rassurer enseignants, étudiants, parents, sur les ambitions que Brassart affichait pour MoPA. « Nous avons maintenu les équipes et programmes pédagogiques car il n’y a aucune justification à bouleverser les points forts de l’établissement » dit-il, en soulignant aussi les investissements réalisés sur les outils informatiques, les matériels et les locaux pour un accueil et un enseignement optimal.  

Synergies accrues 

Le rapprochement mutualisera forces et ressources en vue d’élargir les horizons de tout le réseau. « MoPA a un rayonnement international, par l’origine de ses étudiants, plus avancé que nos autres établissements. Récemment, un court-métrage, « Les Chaussures de Louis », distingué dans un festival à Stuttgart (Allemagne), a été évoqué dans un magazine en Chine grâce à la jeune étudiante chinoise ayant contribué à sa création. Nous travaillons à la constitution d’une association de diplômés qui pourra valoriser ces atouts et attirer d’autres profils créatifs internationaux via leurs réseaux. Pour la rentrée 2021/2022, des candidatures proviennent du Maroc, d’Espagne, d’Iran, du Ghana, de Suède… Leur nombre progresse alors que la sélectivité ne baisse pas ! Cette attractivité atteste de la confiance portée à l’école, 237 étudiants s’y formeront l’an prochain ». Le directeur s’attache parallèlement à renforcer les liens avec les entreprises, les collectivités, afin de préserver le double ancrage local et international de MoPA. « Arles est une ville de création, d’art, d’histoire. Ces partenariats contribueront à sa visibilité en France et à l’étranger tout en accentuant celle des apprentissages de MoPA. Nous allons faire briller encore plus cette pépite ! » assure Yves Marmiesse.