fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Industrie | Le site « Viandes des Près » garantit la provenance 

Sur www.viandesdespres.fr, les amateurs de viandes de qualité et de terroir peuvent se faire plaisir en participant au développement d’éleveurs français. La PME se démultiplie sur les réseaux sociaux et engrange des résultats concrets.  

« Ce site, je l’ai en tête depuis trois ans, j’ai sans cesse peaufiné l’idée, sa présentation, son accessibilité… Au début, j’avais pensé à vendre en BtoB. Mais le concept a évolué vers de la vente en direct avec livraison dans toute la France. Les consommateurs ont découvert durant les confinements tout l’intérêt des circuits courts, ils veulent savoir ce qu’ils mangent. Viande des Près travaille uniquement avec des éleveurs et des coopératives des régions françaises qui répondent à des critères de qualité et d’éco-responsabilité stricts » explique Elisabeth Martin, directrice de cette « boucherie en ligne » basée à Châteaurenard qui prône « le respect des produits, des hommes et du territoire ».

L’agneau est né et élevé en Provence, le porc dans les Alpes, le taureau AOP en Camargue, le bœuf dans le Limousin, le Charolais, les Alpes… Viandes des Près sélectionne ses fournisseurs sur leurs « bonnes pratiques agricoles », privilégie les exploitations familiales pour soutenir l’emploi local. L’atelier de découpe est basé à Châteaurenard. Elle liste ses offres sur le site puis livre les commandes par colis. « Nous voulons contribuer à la valorisation de l’excellence et des saveurs de la viande française régionale, insiste-t-elle. La traçabilité est absolue. Nous gérons tout sans intermédiaire jusqu’à l’emballage sous vide et nous donnons même des conseils pour les cuisiner !». Lancé au printemps, Viande des Près a rapidement engrangé plusieurs dizaines de clients. Depuis, Elisabeth Martin s’appuie sur une « community manager » et une apprentie pour gérer la visibilité de la marque sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram, Pinterest… et attirer l’œil des influenceurs. Elle publie des newsletters, des recettes, met en avant ses produits-phares… Toutes ces initiatives permettent de cibler les profils de clients, leurs goûts et d’accroître les opportunités de ventes : « Le panier moyen s’élève à 60 euros, mais un client a acheté pour 600 euros à sa 1ère commande, 1 200 euros à la deuxième ! On croyait à une blague. Nous enregistrons des achats depuis Paris ou Brest ! Une stratégie numérique exige du temps, beaucoup d’idées, mais elle offre une autre façon de consommer ! ».