fbpx
04 90 99 08 08 Contactez nous

Initiative | DeltaPack exploite les qualités techniques et environnementales du papier

Implantée à Tarascon où elle produit toutes sortes de papiers techniques, la PME, reprise en 2019, s’est dotée d’un outil industriel apte à répondre aux demandes les plus spécifiques.  

 

« N’ayez pas peur des réglementations, demandez-nous, nous avons des solutions « papier » à proposer ! Pourquoi opter pour des produits polluants quand des alternatives plus écologiques existent ? » affirme Frédéric Bacquié, président depuis le 1er janvier 2020 de DeltaPack. La société est spécialisée dans la fabrication et la distribution de papiers techniques recyclés, recyclables et biodégradables pour l’élevage, l’agriculture, l’agroalimentaire, l’industrie, le transport, la protection et l’emballage de produits… « Les papiers qu’on ne voit jamais ! » ironise-t-il, mais qui pourraient bien connaître un nouvel essor avec la chasse aux matières et emballages plastiques devenus un fléau pour l’environnement et la mer et l’engouement pour le « Made in France ».

Vendant en France, en Europe et jusqu’au Canada ou aux Emirats Arabes Unis, l’entreprise, forte d’un savoir-faire peaufiné depuis une quarantaine d’années, s’est souvent appuyée sur le service export de la CCI. En rachetant un concurrent dans l’Isère dont elle a rapatrié l’outil de production à Tarascon, elle est devenue le seul transformateur de papier gaufré en croix. Après avoir créé en 2019 une solution de packaging pour fruits et légumes, elle a également lancé un papier bulle, le Paperbulle, et sa boite distributrice l’Elastok Box sous la marque Elastok pour remplacer le film plastique à bulles…

Employant 20 personnes aujourd’hui (contre 4 fin 2019 !), DeltaPack s’est rapprochée des services de la CCI pour envisager ses futurs développements et étudier les appuis financiers dont elle pourrait bénéficier, notamment dans le cadre du plan France Relance. Elle a présenté son projet Elastok Concept, entre autres, au sous-préfet à la relance, Benoit Mournet, à la députée Monica Michel et au président de la CCI, Stéphane Paglia. « Nous voulons absolument conserver notre avance, convaincus qu’il y a beaucoup à réaliser avec nos solutions » conclut le dirigeant.